LPO Drôme - Etudes des chauves-souris sur notre commune

Accueil >Actualités>LPO Drôme - Etudes des chauves-souris sur notre commune
LPO Drôme - Etudes des chauves-souris sur notre commune

La LPO Drôme mène une étude des chauves-souris dans le cadre d’actions du contrat Vert et bleu du Grand Rovaltain. Pour mener à bien cette étude, des boîtiers seront posés en journée sur notre commune permettant d’enregistrer les ultra-sons émis par les chauves-souris la nuit. Les boîtiers seront posés entre le mois de mai et le mois de juin 2017 , le boitier restera une seule nuit par endroit et ne fait qu’enregistrer des ultra-sons de chauves-souris.Ces enregistrements permettent de déterminer quelles espèces sont présentes ainsi que leurs abondances.

Voir la carte des secteurs de pose d’enregistreurs

La LPO Drôme est une association régie par la loi 1901 dont l’objet principal est l’étude et la protection de la faune sauvage et de ses milieux.
Le Schéma Régional de Cohérence Écologique (SRCE) est un outil qui a été initié par la loi dite Grenelle II. L’un des objectifs principaux de ce SRCE est de maintenir les continuités écologiques (Trames Vertes et Bleues) indispensables aux cycles de vie des espèces, tout en respectant le développement des activités humaines.
C’est dans ce cadre que la région Auvergne-Rhône-Alpes met aujourd’hui en place les Contrats Verts et Bleus (CVB), véritables plans d’action territoriaux du SRCE.
La LPO Drôme se porte maître d’ouvrage pour la réalisation de cinq actions du Contrat Vert et Bleu du Grand Rovaltain. Une des actions porte sur la trame nocturne. Celle-ci doit permettre d’évaluer l’impact de la pollution lumineuse sur la fonctionnalité des habitats pour les populations de chauves-souris au niveau de la plaine de Valence. Le but de cette étude est de définir la trame noire, c’est-à-dire, les espaces où les nombreuses espèces nocturnes peuvent se déplacer et réaliser leur cycle de vie sans être dérangées par la lumière artificielle. Étant donné que les chauves-souris sont des mammifères mobiles, nocturnes, sensibles à l’éclairage et en haut de la chaîne alimentaire, ce sont de très bons indicateurs de la qualité d’un milieu.
Pour mener à bien cette étude, des boîtiers seront posés en journée permettant d’enregistrer les ultra-sons émis par les chauves-souris la nuit. Ces enregistrements permettent de déterminer quelles espèces sont présentes ainsi que leurs abondances. Ces connaissances sont nécessaires pour réaliser cette étude.